Mangavore

Le Manga signifie, selon les experts de ce domaine, croquis. Le but est donc de commencer par dessiner des croquis à l’aide d’un crayon. Pour bien débuter en manga, il faut commencer par s’inspirer des œuvres déjà réalisées par des talentueux en la matière. Voici les tops quatre des mangas à ne pas rater pour créer des mangas tout en se montrant plus créatif.

Akira d’Otomo Katsuhiro

C’était en 1982 que le manga culte a vu le jour ; tandis que le film d’animation résumant l’œuvre monumentale a du attendre 4 ans plus tard, c’est-à-dire en 1988, pour apparaître. Akira d’Otomo Katsuhiro est une œuvre intéressante surtout aux yeux des mangakas. Elle résume l’histoire d’un jeune homme saisi par l’armée.

RG Veda de CLAMP

C’est un manga que les mangakas féminins ne doivent pas omettre. L’œuvre met en relief un scénario assez complexe inspiré de la mythologie hindoue. Les personnages féminin partent d’un niveau très élevé jusqu’à un stade jugé médiocre, notamment de Tokyo Babylon à Sakura. L’œuvre se distingue également par le style assez vieillot.

Family Compo de Hojo Tsukasa

Malgré le fait qu’elle n’a pas pu bénéficier de la même célébrité que City Hunter de Nicky Larson ou encore de Cat’s Eye, cette œuvre est une réelle source d’amusements à ses lecteurs. Elle fait partie des mangas les plus comiques. Hojo Tsukasa privilégie le cadre familial en considérant un jeune garçon vivant dans la famille de sa mère comme le personnage principal. Il a fini par découvrir que les gens succombent tous à des « actes contre-nature », sachant que sa tante veut devenir un homme et son oncle une femme.

L’Histoire des 3 Adolf de tezuka Osamu

Tezuka Osamu, le créateur de cette œuvre est même appelée « Dieu du Manga ». Dans son œuvre L’histoire des 3 Adolf, il parle de l’origine d’Hitler, sans oublier de mettre l’accent sur les guerres et conflits, comme la deuxième guerre mondiale et les problèmes israëlo-palestiniens.