Mangavore

Bien que la culture manga se soit développée au Japon depuis plusieurs années, ce n’est qu’au milieu des années 2000 qu’elle a pu vraiment percer la société occidentale. Elle rencontre actuellement un succès extraordinaire, à travers les dessins animés et bandes dessinées, dans de nombreux pays notamment en France qui est classé au second rang des plus grands consommateurs mondiaux de mangas après le pays du Soleil levant.

Ce succès s’est élargi vers les produits dérivés de manga à tel point que les ventes de ces derniers ont généré un chiffre d’affaire important au cours de l’année 2017.

Les BD et les jeux vidéo, en pôle position

Parmi les produits dérivés de manga, c’est sans aucun doute les BD et les jeux vidéo qui sont les plus prisés des consommateurs. Bien que de plus en plus d’adultes soient séduits par cette culture, ce sont surtout les ados qui sont les plus grands consommateurs.

Les concepteurs de jeux et BD ont compris cet engouement raison pour laquelle ils ont mis en place des jeux spécialement dédiés aux garçons et aux petites filles. Durant l’année 2017, les shônen manga ainsi que les shôjo manga se sont vendus comme des petits pains. Dans la catégorie des BD, les mangas arrivent après les comics mais devant les BD patrimoniales. Cette dernière a perdu 20% de ses ventes durant cette année et qui ont été récupérées majoritairement par les mangas.

Pour ce qui est des jeux vidéo, ceux qui mettent en scène les héros mangas remportent un francs succès auprès des gamers et cela dans une catégorie d’âge très large.

Les jeux vidéo manga ont même dépassé ceux avec les comics. Le succès commercial des mangas réside dans le fait que les amateurs de cette culture sont les plus dépensiers avec en moyenne 60 euros par an par acheteur.

Les figurines et statues peluches, un marché en devenir

A travers le monde, les figurines et les statues peluches représentant des héros mangas sont devenus des objets très recherchés sur le marché à tel point qu’ils ont pu générer à leur concepteur des bénéfices considérables au cours de l’année 2017.

Une société très réputée dans le domaine a pu réaliser un chiffres d’affaires avoisinant les 500 millions de dollars rien pour cette année. Outre la passion pour ces héros animés japonais, c’est surtout leur prix accessible à tous les bourses qui a permis au secteur des produits dérivés de manga d’avoir le vent en poupe. En effet, il est possible de se procurer une figurine ou une peluche manga à 40 euros tout comme il est possible d’acheter une figurine de Luffy de One Piece à quelques centaine d’euros pour les grands collectionneurs.

Dès qu’une nouvelle figurine sorte sur le marché, tous les fans font pour en disposer. Leur vente a explosé si bien même que leur créateur n’a pas besoin une grande campagne de publicité mais se fie seulement aux bouche-à-oreilles et en utilisant les réseaux sociaux. Ce marché a également progressé grâce à la multiplication des personnes qui ont fait de la collection de figurines et de peluches, un hobby à part entière.